?Est-ce le bon moment pour investir en Israël

Jonathan Bensimon, B. Ing

Avec l’arrivée de la dernière crise financière mondiale, tout le monde s’est attendu à voir lemarché immobilier israélien souffrir en ligne avec le reste du monde. Mais les prix ne cessaient de grimper alors que les prix mondiaux de l'immobilier ont chuté. Un besoin croissant pour des appartements, une offre limitée, et de l'argent sortant des marchés financiers, résultait en un boom immobilier israélien. Ces dernières années, les prix de l'immobilier israélien ont été en hausse à un taux plus élevé que la normale. La question que tout le monde se pose est : les prix sont-ils condamnés à une hausse continue ou sommes-nous en voie d'un sommet ? Quels sont les facteurs qui poussent les prix de l’immobilier israélien à la hausse ?

 

Qu'est-ce qui pousse les prix à la hausse ?

 

Le marché immobilier en Israël a des caractéristiques qui ont toujours maintenu les prix en hausse constante:

 

  1. La mentalité de l'acheteur immobilier israélien ne le permet presque jamais de vendre à perte, ce qui évite une baisse des prix.
  2. La majorité des terrains non développés est détenue par le gouvernement, qui libère de nouvelles terres à fin de développement très lentement, maintenant les valeurs foncières très élevées.
  3. La majorité des Israéliens sont propriétaires de leur propre maison et y vivent. Cela crée une pénurie continuelle de maisons à acheter.
  4. La population d'Israël ne cesse de croître organiquement et étant donné la hausse mondiale de l’antisémitisme, le pays se voit continuellement injecter de nouveaux immigrants, augmentant le besoin en logements.
  5. Les investisseurs étrangers continuent à investir dans le marché immobilier israélien en raison de la force du marché, de la sécurité qui vient avec la possession d’une propriété en Israël, ainsi que pour des raisons spirituelles et sionistes.

 

Face à cette hausse continue des prix de l'immobilier, la Banque d'Israël et des ministères gouvernementaux ont mis en place plusieurs mesures pour freiner l'inflation des prix immobiliers. Les critères de prêt hypothécaires sont devenus plus stricts et les acheteurs doivent maintenant apporter une mise de fond plus élevée. Mais les acheteurs continuent d’acheter. Le ministère du Logement a relâché davantage de terres pour fin de construction résidentielle, mais il faudra toutefois attendre beaucoup de temps avant que ces nouvelles terres soient développées et y voir des propriétés construites. Les taux d'intérêt se maintiennent à un bas niveau, et alors que le marché financier israélien a résisté assez bien à la tempête, il y a une pression constante pour maintenir les taux d'intérêt bas jusqu'à ce que cette crise soit terminée. Pour l'instant, cela permettra de garder les acheteurs locaux et étrangers d'investir dans le marché immobilier.

 

Avec un nouveau gouvernement et un nombre de nouvelles réformes attendues, 2013 pourrait être l'année où le marché immobilier israélien commencera à voir une baisse des prix. De nombreux experts pensaient que ce serait le cas en 2009-2010 et pourtant ce ne l’était pas. Jusqu'à présent, les prix ont continué à grimper. Cependant certains préviennent que les prix sont présentement trop élevés, et avec les mesures prises par le gouvernement, le marché pourrait voir une baisse d'ici la fin de l'année.

 

En résumé, le marché immobilier israélien a sans aucun doute augmenté considérablement au cours des dernières années. Il y a plusieurs facteurs inhérents qui ont causé cette augmentation, dont certains se poursuivront pendant des années à venir. Le gouvernement estime que les prix actuels sont gonflés, mais jusqu'à présent, les acheteurs continuent d’acheter. Les experts se demandent si les mesures actuelles prises par le gouvernement entraîneront un plafonnement ou carrément une baisse des prix dans la prochaine année.

תמונה 5

שתף את המאמר

הצטרפו לקבוצת ה-Whatsapp של מומחי הנדל"ן!

כל העדכונים המקצועיים, הזדמנויות עסקיות ונכסים בהזדמנות

מאמרים נוספים

דילוג לתוכן